Autoentrepreneurs : ce qui change en 2019

Autoentrepreneurs : ce qui change en 2019

Simple et pratique, le statut d’autoentrepreneur concerne aujourd’hui 1,1 million de professionnels et représente à lui seul 42 % des créations d’entreprises. Comme chaque année, il fait l’objet pour 2019 d’un certain nombre d’aménagements.

Déclaration de chiffre d’affaires :

elle se fait désormais obligatoirement en ligne, dès le premier euro.

Prélèvement à la source :

Il s’effectue sous forme d’acomptes mensuels ou trimestriels basés sur le montant de chiffre d’affaires 2017 déclaré au printemps 2018. Les autoentrepreneurs qui créent leur activité en 2019 ont le…


Conjoint dans l’entreprise : déclaration bientôt obligatoire

L’amendement a été voté à l’unanimité le 27 septembre dernier par l’Assemblée nationale dans le cadre de la discussion sur la loi Pacte : chaque chef d’entreprise artisanale, commerciale ou libérale devra désormais préciser si son conjoint ou partenaire de PACS travaille avec lui et sous quel statut.

Un risque pour le conjoint

Selon le ministère de l’Économie et des Finances, 30 % des chefs d’entreprises travaillent de façon régulière avec leur conjoint. Parmi ces derniers, près d’un tiers, des femmes en très grande majorité, ne sont pas déclarés, le plus souvent…


Garantie homme clé : pérennité préservée

Dans les petites structures, tout repose souvent sur une seule personne. Comment protéger l’entreprise ?

Un seul être vous manque… Et tout peut s’arrêter ! Le sort d’une petite entreprise repose en effet souvent entre les mains – et sur la santé – d’une seule personne. Généralement le chef d’entreprise, mais il peut aussi s’agir d’un associé ou d’un collaborateur au savoir faire spécifique et indispensable. S’il décède ou qu’il est en incapacité de tenir son poste, c’est la survie même de la structure qui est en jeu : les statistiques montrent en effet que la perte de…


Arrêts de travail : délai de carence réduit

Depuis le 1er janvier 2018, le fonctionnement des délais de carence est modifié pour les commerçants et artisans qui dépendent de la sécurité sociale des indépendants.

En matière d’arrêt de travail, la situation reste très disparate en fonction du statut de chacun. Ainsi, les salariés bénéficient par exemple d’une indemnisation à compter du quatrième jour d’arrêt en cas de maladie ou d’accident, tandis que les indépendants n’étaient indemnisés jusqu’ici qu’à compter du huitième jour.

Dorénavant, les indemnités journalières sont…