Prothèses dentaires : le manque de transparence est de retour

Deux ans après avoir voté la transparence des tarifs, les sénateurs viennent de modifier l’article 57 de la loi HPST (hôpital, patient, santé, territoire).

Cette loi obligeait les dentistes à indiquer sur leurs devis le prix d’achat des prothèses proposées à leurs patients.

Seule obligation pour eux : indiquer le prix vendu au patient… la perspective d’une baisse des prix s’éloigne.

Si les députés suivent le Sénat, les 5 millions de patients à revenus modestes ne devront compter que sur les 75.25 euros de remboursement versés par l’assurance maladie pour une prothèse dentaire qui leur…


La Prévention santé : outil de management économique et social

Une nouvelle façon de créer du lien dans l’entreprise

Il appartient à l’employeur de garantir la santé et la sécurité de ses salariés au travail… Mais au-delà de cette obligation, l’entreprise peut aussi vivre la prévention santé comme un outil de management économique et social et la mutuelle peut l’y aider !

Démonstration à partir d’un exemple original.

Évaluation des risques professionnels, amélioration continue des conditions de travail…, évoquer la prévention devant un employeur ne doit pas se limiter à lui rappeler un certain nombre d’obligations que fixe…


La convention Aeras facilite l’accès à l’assurance et au crédit des malades

La Mutualité Française a signé le 1er Février, avec l’Etat, les assureurs, les associations de malades et les banquiers, la nouvelle convention Aeras (*).

C’est à partir du 1er septembre prochain que les assureurs devront proposer une nouvelle couverture du risque invalidité aux emprunteurs qui présentent un risque aggravé de santé (sida, diabète, cancer…). C’est là la principale avancée de la nouvelle convention Aeras.

Entrée en vigueur le 6 janvier 2007 pour une durée initiale de 3 ans, la convention Aeras a pour objectif de faciliter l’accès au crédit des malades présentant un risque…


Surveillance renforcée pour 77 médicaments et 12 classes thérapeutiques

Après le Mediator®, le Multaq®, le roaccutane®, le Di-Antalvic® pour les plus connus, l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) publie la liste des 77 médicaments et 12 familles de médicaments placés sous “surveillance renforcée”. Cette procédure “ne doit pas conduire les patients à arrêter ou changer les doses de leur traitement sans consulter leur médecin traitant” précise Didier Houssin, directeur général de la Santé.

Un médicament n’est pas un produit de consommation comme les autres… Tous les médicaments contiennent des…