Complémentaire santé : pas d'accord dans la branche métallurgie

Dans la métallurgie, plus grande branche professionnelle en France, l’UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) a confirmé avoir mis fin aux négociations sur les complémentaires santé d’entreprise, entamées en avril 2013. Jean-Pierre Fine, secrétaire général de l’UIMM, explique qu’un accord aurait été "trop incertain juridiquement". En effet, dans le cadre de la généralisation des complémentaires santé, à ce jour, seul le décret du panier de soins ANI a été publié.

Suite à cette décision, la CFDT ne souhaite pas "laisser les entreprises et leurs salariés livrés à eux-mêmes", l’organisation patronale promet donc une "solution" pour conseiller ses adhérents sur les meilleurs opérateurs. On se dirige vers une labellisation.

Par Laurent@Gestion RH (http://www.gereso.com/formations/sante-et-securite-au-travail/), le 23/10/2014 à 12:49

Cet échec est difficile à accepter. Avoir une bonne complémentaire santé est impératif, surtout pour les salariés qui œuvrent dans le bâtiment.

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.