Complémentaire santé pour tous demain

D’ici moins de 3 ans, l’ensemble des entreprises françaises sera tenu de proposer une complémentaire santé à ses salariés. En l’absence de couverture collective obligatoire au 1er janvier 2016, l’employeur devra mettre en place un panier de soins minimal.

Cette nouvelle disposition entrée en vigueur peu après la validation du Conseil Constitutionnel le 13 juin dernier va modifier la couverture santé de millions de salariés sous contrat individuel, et permettre à ceux qui n’en bénéficient pas encore d’accéder à une protection minimale. Car selon les statistiques, ce sont bien entre 4 et 5 millions de salariés du secteur privé qui vont prendre le chemin du collectif. Les salariés ne seront pas seuls à quitter la sphère de l’individuel, entrainant avec eux conjoints et enfants… Ce qui amène à quelques 9 millions d’assurés, représentant un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros.

La généralisation de la couverture santé va donc bien se traduire par un transfert massif d’assurés au profit du collectif.

Un bouleversement qui sera certainement plus prégnant au sein des petites entreprises, dont les taux de couverture en santé sont relativement faibles. Aujourd’hui 15% des salariés français travaillent au sein d’une TPE dans le secteur des services et du commerce. 

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.