Crise économique : quelles conséquences sur la santé ?

En période de crise ou d’austérité, la croissance économique fait grise mine. Selon plusieurs études, la sinistrose ambiante pourrait également avoir un impact sur la santé.

Fragilisés au travail, les Français tentent de garder le cap malgré un contexte économique et social tendu.  Illustration avec la dernière enquête de l’OVAT (observatoire de la vie au travail) : selon elle, 65% des salariés répondants se sentent très exposés au stress (soit 10 points de plus qu’en 2009). A contrario, la proportion de salariés se déclarant satisfaits de leur emploi a chuté à 57% (contre 72% en 2007).

Les trois années de récession que connait l’Europe ne sont pas étrangères à ce climat brumeux. Dépression, démotivation au travail, crainte de perdre son emploi, autant d’éléments qui expliquent la dégradation du moral des travailleurs français (et plus largement européens).

Deux chercheurs britanniques, David Stucker et Sanjay Basu estiment que la crise actuelle et l’austérité qui en découle ont également des conséquences indirectes sur la santé : c’est le cas en Grèce, dont les pouvoirs publics, pour faire des économies, rognent sur les budgets consacrés à la santé, et plus particulièrement aux crédits consacrés à la prévention du sida. Résultat, en 2011, les cas de VIH recensés ont été multipliés par trois par rapport à l’année précédente.

Parallèlement,  le contexte économique actuel entame le moral des plus défavorisés, qui faute de moyens doivent parfois renoncer à une complémentaire santé, voire aux soins de première nécessité… 

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.