Déserts médicaux : les mesures chocs de l’Ordre des médecins

Afin de lutter contre les déserts médicaux, l’Ordre des médecins prône le passage aux mesures chocs.

"Constatant l’échec de toutes les mesures incitatives, nous préconisons des mesures de régulation de l’installation pour améliorer l’adéquation de l’offre avec les besoins de la population ", indique son président, le Dr Michel Legmann.

En pratique, l’Ordre propose de contraindre les jeunes diplômés à exercer cinq ans dans la région où ils ont fait leurs études. Par la suite, les lieux d’exercice seraient déterminés par l’agence régionale de santé (ARS), en fonction des besoins, en liaison avec le conseil régional de l’Ordre des médecins.

Les jeunes médecins contre le Conseil de l’Ordre

Plusieurs organisations d’étudiants en médecine, d’internes et de jeunes médecins se sont déclarées « consternées » par les propositions du Conseil de l’Ordre pour lutter contre les déserts médicaux, estimant qu’elles allaient « décourager les vocations ».

A suivre…

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.