L’avenir inquiétant des dépenses de santé

D’après les prévisions du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM), le déficit de l’assurance maladie n’est pas prêt de se résorber. Actuellement de 7,7 milliards d’euros, celui-ci devrait doubler en 2020.

Une hausse des dépenses de santé qui s'accélére 

Ces projections sont d’autant plus préoccupantes que la hausse des dépenses de santé continuera de s’accélérer (+3%/an jusqu’en 2024). En 2040, l’estimation du déficit est établie à 41 milliards d’euros. Selon le HCAAM, si rien n’est fait pour rectifier la tendance, le système deviendra explosif.

Des solutions ont été formulées par le Haut Conseil pour tenter de maintenir le système de protection sociale à flots. Parmi elles :

  • Une optimisation de l’organisation des soins de premiers recours : par une limitation du recours aux urgences trop souvent engorgées et très coûteuses, en sollicitant plutôt les médecins généralistes,
  • De même le HCAAM préconise de réduire les interventions et séjours hospitaliers en supprimant ceux considérés comme non pertinents.

Cette maîtrise raisonnée des dépenses de santé passera nécessairement aussi par une prise de conscience collective et une responsabilisation accrue des différentes parties prenantes : professionnels de santé, assurés, entreprises, organismes obligatoires ou complémentaires…

Un défi à relever par tous !

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.