La santé des TNS

Une récente étude de l’Institut français d’opinion publique (IFOP) a évalué la façon dont les TNS appréhendent leur capital santé.

Réalisée auprès de 1 002 TNS, ils sont 78 % à déclarer préserver leur santé, notamment pour pouvoir exercer leur activité le plus longtemps possible. Ils sont majoritairement (86 %) convaincus qu’ils pourront travailler jusqu’à leur retraite.

Il n’en demeure pas moins que leur couverture en cas d’arrêt de travail n’est pas optimale. Près des deux tiers des TNS ont été contraints, en 2012, de continuer à travailler tout en étant malades (la proportion est même de 71 % pour les chefs d’entreprise), soit pour ne pas pénaliser leurs clients (43 %), soit pour préserver leur chiffre d’affaires (37 %).

Certains ne sont tout bonnement pas couverts en cas d’arrêt de travail (29 %) et 4 % ne disposent d’aucune couverture complémentaire santé.

Pour plus d'informations

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.