Médicaments : les français champions d’Europe !

Avec 48 boîtes de médicaments consommées par habitant et par an (quasiment une par semaine), les français sont encore en 2010 les premiers consommateurs de médicaments en Europe. Triste record...

Officines et hôpitaux : une croissance contrastée.

Bien que le marché du médicament affiche en 2010 une faible croissance (+ 1,2 % par rapport à 2009), il représente encore 27,5 milliards d’euros, dont 21,6 pour les ventes en officine. En tête des ventes :

  • les antalgiques,
  • les médicaments des voies digestives,
  • les médicaments du métabolisme.

Cette moindre progression enregistrée en 2010 cache une hausse plus prononcée des ventes de médicaments aux hôpitaux (+ 4,2 %). En tête des ventes :

  • les anticancéreux,
  • les médicaments destinés au traitement du VIH,
  • quelques spécialités indiquées dans la prise en charge des maladies rares.

Les génériques en progression.

Le marché est toujours marqué par une offre abondante : environ 3000 substances actives pour plus de 10 000 spécialités.

S’il se stabilise, c’est en partie grâce au développement des génériques, qui représentaient l’an dernier 1 médicament remboursable sur 4, vendu en officine (24,5 % en 2010, 23,7 % en 2009 et 21,7 % en 2008).

Le passage aux génériques représente une source d’économies importantes pour la Sécu  (1,3 milliards d’euros).  Mais le prix des génériques est plus élevé en France que dans d’autres pays européens comparables.

A l’unité, il revient à 15 centimes d’euros en France, contre 12 en Allemagne, 10 en Espagne, 7 au Royaume-Uni  et 5 aux Pays-Bas.

Baisser le prix des génériques.

L’Assurance Maladie souhaiterait, pour relancer les ventes et générer des économies supplémentaires, faire baisser leur prix. Un centime d’euro en moins équivaudrait à une économie pour la Sécu de 130 millions.

En  France, le prix du générique est fixé par l’Etat (décote de 55 % par rapport à celui du princeps, la molécule originale), alors que les autres pays européens mettent en concurrence les industriels.

L’Assurance maladie recommande de s’inspirer de ces pratiques.

Par médicaments (http://www.medicamentenligne.us), le 03/09/2013 à 07:38

Bonjour à tous, De mon avis, c'est certainement tout le monde qui va être content si le prix des médicaments génériques baisserait.

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.