Observatoire Entreprise et Santé : la santé, un investissement positif

La 3ème vague de l’Observatoire Entreprise et Santé, réalisé par Viavoice pour Harmonie Mutuelle, confirme le rôle majeur de l’entreprise dans la prise en charge de la santé de ses salariés.

La 3ème vague a été réalisée en octobre dernier auprès d’un échantillon de 1 001 salariés (secteurs public et privé) et de 305 dirigeants d’entreprises du secteur privé.

La généralisation de la complémentaire santé

Premier enseignement, la mesure de l’ANI qui porte obligation pour les entreprises de proposer à leurs salariés une complémentaire santé depuis le 1er janvier 2016 de plus en plus connue et attendue par les salariés.

  • 70% d’entre eux en ont entendu parler (contre 55% en mars 2015),
  • 57% pensent qu’il s’agit d’un "investissement positif pour la santé des salariés".

Un avis partagé par près de 60% des dirigeants.

En se positionnant comme acteur global de santé, Harmonie Mutuelle a pour mission d’aller au-delà de la seule logique assurantielle. 86% des adhérents sont satisfaits des offres et services d’Harmonie Mutuelle et de leurs contrats, comme l'indique le Baromètre de satisfaction clients 2015 initié par Harmonie Mutuelle.

Santé en entreprise : nécessaire, sécurisante et obligatoire

L’entreprise est bien un acteur de santé. Pour 80% des salariés et 82% des dirigeants, l’entreprise a un rôle à jouer pour "contribuer à la bonne santé de ses salariés".

Une convergence de vue qui se retrouve également sur les perceptions de la "santé en entreprise", considérée d’abord comme une nécessité (62% des salariés et des dirigeants), ensuite comme une sécurité, un investissement pour la bonne marche de l’activité (44% des salariés et 41% des dirigeants) puis comme une obligation, aussi bien légale, qu’économique ou éthique (40% des salariés et 36% des dirigeants).

Santé connectée : des outils pour une meilleure prévention

Interrogés sur les dispositifs de e-santé pour permettre une meilleure prévention et une meilleure prise en compte des problèmes de santé des salariés, dirigeants et salariés partagent là encore un intérêt certain.

  • 75% des salariés et 54% des dirigeants se disent intéressés par un outil de mesure et de recommandations des positions au travail,
  • 73% des salariés par la mise en place d’un outil de mesure du stress en temps réel,
  • 49% des salariés sont demandeurs de formations à distance sur la santé et les risques professionnels, ce qui intéresse également 36% des dirigeants.

Enfin près de la moitié des salariés seraient intéressés par une application sur Smartphone pour suivre sa santé au quotidien. Un chiffre qui monte à 60% chez les 18-24 ans qui sont les salariés de demain.

Retrouvez les 2 précédentes vagues de l'Observatoire Entreprise et Santé

Fichiers joints

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.