Optique : plus facile quand on perd ses verres

La validité des ordonnances d’optique est allongée et les opticiens peuvent désormais délivrer un équipement sans ordonnance en cas d’urgence. Explications.

Le décret paru le 12 octobre dernier était très attendu. Il accorde de nouvelles prérogatives aux opticiens et permet surtout aux patients de ne pas reconsulter un ophtalmologiste dans un certain nombre de cas précis. On sait en effet que le délai pour obtenir un rendez-vous chez ces spécialistes est particulièrement long : trois mois en moyenne ! La validité des ordonnances d’optique est ainsi revue : elle reste fixée à un an pour les patients de moins de 16 ans, et à trois ans pour les plus de 42 ans mais elle passe à cinq ans pour les patients de 16 à 42 ans.

Comme c’était déjà le cas pour les lunettes, il est désormais possible pour les opticiens de renouveler et d’adapter des lentilles de contact si la prescription date de moins de trois ans (un an pour les moins de 16 ans) et si le spécialiste ne s’y est pas opposé sur l’ordonnance. De plus, ils pourront aussi délivrer de nouvelles lunettes sans ordonnance en cas de bris ou de perte, dès lors que “l’urgence est constatée et en l’absence de solution médicale adaptée”.

Découvrez le dépliant synthétique du Syndicat National des Ophtalmologistes de France

 

Fichiers joints

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.