Prélèvement à la source : c’est parti !

Depuis le 1er janvier dernier, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu est en vigueur. Quels sont les impacts ?

Instauré cette année pour tous les Français, le prélèvement à la source fait l’objet d’un dispositif spécifique pour les indépendants. Leurs revenus n’étant, par définition, pas fixes, il n’est en effet impossible d’appliquer un taux comme pour les salariés.

Acomptes

L’administration fiscale a donc défini un principe d’acomptes mensuels ou trimestriels calculés en fonction de votre déclaration de revenus. Vous avez d’ailleurs eu à exprimer à l’automne votre choix en ce qui concerne la périodicité de ces acomptes. Ce choix vaut pour l’ensemble de l’année 2019. Les prélèvements bancaires correspondants sont effectués le 15 du mois ou les 15 février, 15 mai, 15 août et 15 novembre s’ils sont trimestriels.
Le montant des acomptes est fixé pour l’année jusqu’en septembre : il sera alors actualisé en fonction de la déclaration de revenus que vous avez établie au printemps. Vous pouvez toutefois demander une actualisation de ces acomptes à tout moment si votre situation (naissance d’un enfant, mariage…) ou vos revenus (perte d’un client, chute de l’activité…) connaissent une variation importante.

Nouvelle activité

Si vous créez votre activité en 2019, deux possibilités s’offrent à vous :
• vous pouvez estimer votre bénéfice et payer des acomptes immédiatement ;
• ou attendre septembre de l’année prochaine et la liquidation définitive de votre impôt… avec le risque de subir une forte régularisation, le solde devant être réglé avant la fin 2020.

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.