Prévoyance : quels revenus en cas d'arrêt de travail

Dirigeants d’entreprise : Accident, maladie, les indemnités prévues par votre régime obligatoire sont-elles suffisantes à la survie de votre entreprise ?

Prévoyance : quels revenus en cas d'arrêt de travail

En cas d’arrêt de travail suite à une maladie ou à un accident domestique, le RSI prévoit des indemnisations partielles pour les artisans et les commerçants. Pour les professionnels libéraux, selon la caisse de retraite d’appartenance, les indemnités journalières sont très limitées voire inexistantes.

Un arrêt de travail est un risque lourd souvent négligé quand on est en activité. Cependant il peut créer de graves difficultés financières et remettre en cause le train de vie de votre famille et la survie de votre entreprise quand vous y êtes confronté en tant que dirigeant.

Exemple de prise en charge par le RSI 

  • En cas d'arrêt de travail :

Les indemnités journalières maximales correspondent à la moitié du revenu annuel moyen des trois dernières années dans la limite du plafond de la sécurité sociale (52,11 € par jour en 2015).

  • En cas d’invalidité :

La pension annuelle correspond environ à 30 ou 50 % du revenu annuel moyen (basé sur dix meilleures années civiles de l’assuré).

Exemples de caisses de retraite de professionnels libéraux qui ne versent pas d’IJ en cas d’arrêt de travail

  • CIPAV : pour les architectes, les professions de conseil et d’expertise
  • CARPV : pour les vétérinaires
  • CAVP : pour les pharmaciens, directeurs de laboratoire d’analyses médicales non médecins
  • CRN : pour les notaires ….

Harmonie Mutuelle répond à ces cas de non assurance ou d’assurance insuffisante.

Pour plus d'information sur la prévoyance "arrêt de travail et invalidité", consultez le site d'Harmonie Mutuelle.

Le saviez-vous :

Vous améliorez votre protection sociale et vous payez moins d’impôts ! Les garanties "arrêt de travail" Harmonie Mutuelle sont éligibles Loi Madelin.

 

N’oubliez pas l’assurance homme clé !

Les entreprises ont mis en place une complémentaire santé pour tous leurs salariés. Mais à côté de cette obligation, les dirigeants ont aussi tout intérêt à protéger les personnes les plus importantes de l’entreprise, celles dont l’incapacité temporaire ou définitive est susceptible de mettre à mal la pérennité de la société.

Un chiffre pour s’en convaincre. Près de 15 % des sociétés transmises suite au décès du dirigeant ne parviennent pas à surmonter sa disparition et font faillite. Un tiers des entreprises doivent également cesser ou réduire leur activité à la suite de la disparition d’un collaborateur indispensable (dirigeant ou autre personne ayant un rôle déterminant).

L’assurance homme clé permet de faire face aux engagements financiers (remboursement de prêts bancaires, frais de réorganisation…) et de disposer rapidement de trésorerie. Elle s’attache aussi à trouver un remplaçant, à maintenir l’image de marque de l’entreprise et la confiance des clients ou investisseurs.

Assez méconnue des dirigeants, l'assurance homme clé s'avère pourtant une protection indispensable.

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.