Prothèses dentaires : le manque de transparence est de retour

Deux ans après avoir voté la transparence des tarifs, les sénateurs viennent de modifier l’article 57 de la loi HPST (hôpital, patient, santé, territoire).

Cette loi obligeait les dentistes à indiquer sur leurs devis le prix d’achat des prothèses proposées à leurs patients.

Seule obligation pour eux : indiquer le prix vendu au patient… la perspective d’une baisse des prix s’éloigne.

Si les députés suivent le Sénat, les 5 millions de patients à revenus modestes ne devront compter que sur les 75.25 euros de remboursement versés par l’assurance maladie pour une prothèse dentaire qui leur coûtera entre 400 et 1000 €, selon les départements.

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.