Régime obligatoire : tout change… rien ne change !

Le RSI disparaît… mais pour l’heure, cela ne modifie pas grand-chose. Explications.

Pour les 6,5 millions d’indépendants, une période transitoire de deux ans s’est ouverte le 1er janvier 2018. À cette date en effet, le RSI a officiellement disparu pour céder la place à la Sécurité sociale des indépendants, un régime spécifique adossé au régime général. Mais si le nom et le logo changent, on est loin de la révolution : en pratique, pas de bouleversements à attendre.

Ce qui ne change pas

  • Le calcul des cotisations reste identique.
  • Les cotisations doivent toujours être versées au même organisme collecteur, dont Harmonie Mutuelle pour ceux qui en dépendent.
  • Les prestations maladie et maternité sont toujours calculées de la même façon.
  • Les téléphones 36 98 (cotisations) et 36 48 (retraites) sont conservés.
  • Les permanences au sein des Chambres de commerce et d’industrie subsistent.

Ce qui évolue

  • Un nouveau portail est ouvert : secu-independants.fr.
  • Les caisses du RSI deviennent “agences de sécurité sociale pour les indépendants”.

Et ensuite…

  • À partir du 1er janvier 2019, les nouveaux indépendants seront affiliés directement à l’Assurance-maladie.
  • À compter du 1er janvier 2020, tous les indépendants basculeront à leur tour sur une affiliation à l’Assurance-maladie. L’Urssaf deviendra alors l’interlocuteur unique pour le versement des cotisations.

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.