RGPD : Votre entreprise est-elle prête ?

Le 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur dans tous les États de l’Union européenne. Une révolution qui concerne toutes les entreprises.

L'objectif de la RGPD :

Recenser et protéger toutes les données personnelles détenues par l’entreprise qui concernent leurs clients ou leurs salariés.

Un travail de titan qui implique d’identifier non seulement les informations en elles-mêmes mais aussi la façon dont elles sont stockées et échangées. À la clé, il faudra notamment s’assurer que chacun a connaissance et accepte le recueil de données, est informé de leur destination et peut le cas échéant changer d’avis. La nomination d’un référent sera également obligatoire. Cerise sur le gâteau, la nécessité d’avertir les personnes concernées en cas de piratage.

Que risquons-nous en cas de non-respect au RGPD ?

Le dossier, qui concerne toutes les entreprises publiques ou privées quelle que soit leur taille, ne doit pas être traité à la légère : l’amende en cas d’infraction au RGPD pourra atteindre 20 millions d’euros, et même 4 % du chiffre d’affaires pour une multinationale.

En France, c’est la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) qui sera chargée de l’application du RGPD. Elle propose d’ailleurs un ensemble d’outils pour accompagner les entreprises dans leur mise en conformité.

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.