Santé collective : les recommandations créent un "conflit d’intérêt"

Les recommandations ont été au menu hier d’une rencontre entre la ministre de la santé, Marisol Touraine, et le président de la Mutualité Française, Etienne Caniard. Alors que le Conseil constitutionnel avait censuré ce dispositif en mai dernier dans la loi sur la généralisation de la complémentaire santé, le gouvernement l’a réintroduit dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2014.

Pour Etienne Caniard, les recommandations sont sources de "conflit d’intérêts" pour les partenaires sociaux qui "à la fois gèrent les institutions de prévoyance et établissent les désignations ou les recommandations". "Il est difficile de penser que la vertu (…) soit suffisante pour se prémunir contre des choix qui peuvent servir les intérêts des uns et des autres", refusant dans le même temps de faire "des procès d’intention".

Lire la suite sur le site de news-assurances

Ajoutez votre commentaire


(Ne sera ni diffusé ni publié)
(facultatif)
En déposant votre commentaire, vous acceptez la charte éditoriale de ce blog.